PHOTOS SUISSES DE MONTAGNES, LACS, GLACIERS ET ANIMAUX

RÉSERVE NATURELLE DU VANIL NOIR

AU PAYS DES BOUQUETINS ET DES MARMOTTES

La réserve naturelle du Vanil Noir se situe dans les Préalpes fribourgeoises suisses; très riche en flore, elle est également le paradis de nombreuses espèces animales telles que le bouquetin, le chamois et la marmotte.

Couvrant une superficie d'environ 15 km2, elle est dominée par la montagne du même nom, le splendide Vanil Noir culminant à une altitude de 2389 m. !

Info carte :

 

Petite route entre 

 Pra Jean

et le parking

de Gros Mont.


Parcours pédestre entre le parking de Gros Mont,

le chalet des Marrindes et le col de Bounavalette

Info importante :


La petite route

entre

Pra Jean

et le parking

de Gros Mont

est fermée

de novembre à mai

Nous allons vous proposer une super randonnée que vous n'êtes pas prêts d'oublier!... Voici comment vous rendre jusqu'au parking de Gros Mont, lieu de départ de la balade. 

Depuis Bulle dans le canton de Fribourg, rejoignez le charmant village de Charmey. Prenez ensuite la direction du col de Jaun; après quelques kilomètres, bifurquez sur votre droite au lieu-dit de Pra Jean (voir la carte) et empruntez une petite route que vous suivrez pendant 15 à 20 minutes jusqu'au parking de Gros Mont.

Soyez prudents, cette petite route étroite est également sinueuse et grimpe parfois fortement, mais elle est tout à fait praticable!

En cette journée qui s'annonce radieuse, nous empruntons, Christian et moi, un chemin tout plat à travers pâturages avec, en point de mire, le majestueux Vanil Noir, sommet le plus élevé du canton de Fribourg

avec ses 2389 mètres d'altitude!

Après un petit pont en bois, nous bifurquons sur notre droite et montons à travers champs jusqu'à l'entrée de la réserve naturelle du Vanil Noir qui marque aussi le début du vallon des Morteys.

Nous grimpons ensuite en bordure de forêt sur un petit sentier caillouteux et très pentu, puis débouchons sur un endroit plus plat à l'aspect marécageux, mais non moins splendide!

Nous poursuivons notre chemin le long de ce magnifique et très sauvage vallon des Morteys avant d'amorcer une nouvelle montée.

Nombre plantes et fleurs sauvages toutes plus belles les unes que les autres bordent à présent notre chemin; on en dénombre en effet plus de 450 espèces dans cette même réserve du Vanil Noir. Impressionnant!

La montée se poursuit dans un paysage bucolique et enchanteur...

Au loin, quelques plaques de neige récalcitrantes sises au sommet des montagnes ou dans quelque anfractuosité rocheuse apportent une touche de beauté supplémentaire à ce paysage déjà grandiose!

Plus près de nous, un torrent impétueux surgi de nulle part nous enveloppe, à son passage, d'une aura de fraîcheur bienvenue en cette chaude journée d'été!

Tout n'est que pur régal des sens!...

Régal des yeux également avec cette ombellifère mauve et cette anémone blanche à fleurs de narcisse photographiées toutes deux au bord du sentier... 

Réel enchantement à la vue de cette marmotte, adorable petite boule de poils, à quelques mètres de notre chemin...

A signaler que nombre d'entre elles ont été réintroduites avec succès vers 1890 dans toute la région du Vanil Noir, leur population étant devenue quasi inexistante au début de ce même siècle!

Senteurs, parfums et fragrances subtiles au passage de ces boutons d'or, de cet orchis tacheté ou de ces fleurs de chardon...

Nous continuons de monter en direction du chalet des Marrindes (1868 m.), premier but de notre randonnée; 

une fois arrivés à sa hauteur, la vue sur l'ensemble des Préalpes fribourgeoises y est tout simplement splendide!...

Notre chalet des Marrindes maintenant dépassé, nous nous dirigeons vers le col de Bounavalette. Au fur et à mesure de la montée, le paysage devient de plus en plus grandiose, de plus en plus sauvage!...

Info :

 

Au cas où vous voudriez

vous y arrêter,

le chalet des Marrindes

est fermé

entre octobre et mai

Pour preuve, cette fleur étonnante à l'aspect "échevelé" et "poilu" nous rappelant que, à cette altitude de 2000 m., il vaut mieux se protéger du froid... 

Nous continuons de grimper sur un petit sentier rocailleux et finissons par arriver sur un grand replat bouclé en son fond par une immense combe...

Et la magie opère à nouveau... Comme il y a 2 ans, nous tombons sur une harde de bouquetins composée d'une quinzaine d'individus... les uns se prélassant dans les gravats et éboulis, havre de chaleur à cette époque de l'année... les autres cherchant quelque nourriture ou prenant dignement la pause, telle une statue à l'effigie d'un empereur conquérant... 

CE A QUOI NOUS ASSISTONS EST TOUT SIMPLEMENT FASCINANT !

TOUT SIMPLEMENT SPLENDIDE également la vue panoramique sur les Préalpes fribourgeoises, une fois arrivés sur les crêtes au col de Bounavalette!... 

Nous redescendons maintenant par le même sentier...

Quelques plaques de neige récalcitrantes sur fond de roches "tourmentées" en arrière-plan apportent touches de couleur, contrastes et reliefs supplémentaires à ce paysage déjà sublime!...

Petite parenthèse avec ces 3 photos prises il y a 2 ans lors d'une autre balade relatée à la page Animaux sauvages suisses .

Nous étions en effet tombés, dans cette même réserve du Vanil Noir, sur un combat de cornes entre deux bouquetins se battant pour la suprématie du groupe; il arrive en effet qu'un autre mâle conteste la primauté hiérarchique du mâle dominant!

Ce fut pour nous un moment épique et inoubliable!... 

Nous descendons encore une centaine de mètres pour remonter ensuite sur le flanc est de la combe.

Pause bienvenue et occasion de prendre en photo toute la partie ouest du cirque rocheux encore quelque peu enneigé...

Et là, sur ce même côté ouest, surprise et "zoom toute" sur une harde d'une vingtaine de bouquetins traversant une immense zone encore recouverte de neige, zone très pentue de surcroît sur laquelle il n'aurait même pas été envisageable pour nous de s'aventurer...

"Transhumance" est le mot qui me vient tout de suite à l'esprit pour qualifier la progression lente mais avisée de cette harde de bouquetins sur un terrain aussi sélectif et aussi scabreux...

Moment unique... moment mythique...

Plus près de nous, bouquets de myosotis, gentianes et anthyllides vulnéraires se calfeutrent et s'abritent dans l'interstice d'un rocher...

Un peu plus loin, visites successives d'un traquet motteux et d'un choucas à bec jaune venus se poser tout près de nous, sans doute intéressés et tentés par nos sandwiches tout juste déballés...

Et un peu plus tard au détour de notre chemin, rencontre fortuite avec un bouquetin mâle apparemment tout aussi surpris que nous et non moins intrigué par notre présence... occasion unique d'immortaliser ce bref instant fort en intensité !

Puis, en redescendant le flanc est de la combe, nouvelle rencontre surprise avec cet autre bouquetin dévalant plus habilement que nous la pente très raide que nous venions d'emprunter !...


Arrivés au bas de la combe, nous reprenons le chemin du retour et, après une si belle et si riche journée, sommes raffermis dans l'idée et une fois de plus convaincus qu'il est absolument nécessaire de préserver cette nature encore intacte...

...QU'IL EST FONDAMENTAL DE PROTEGER ET DE RESPECTER NOTRE ENVIRONNEMENT, NOTRE TERRE, NOTRE PLANETE !

Info :

 

Pensez aux animaux sauvages...

Les chiens sont interdits dans toute la réserve


L'ASSOCIATION SUISSE DE PROTECTION DE LA NATURE "PRO NATURA" EST GESTIONNAIRE ET PROPRIETAIRE DE LA RESERVE DU VANIL NOIR.

VOICI SON LIEN :  www.pronatura.ch/fr

CLIQUEZ SUR LA PAGE DÉSIRÉE :